La fromagerie | naturéO 
La fromagerie  
BON À SAVOIR
Le fromage en chiffres...
01/08/2012

1 français consomme 24kg de fromage par an.
Sur les 96% des français qui mangent du fromage, 47% en mangent chaque jour.
La filière du lait affiche un chiffre d’affaires de 23,4 milliards € en 2010, ce qui la classe au deuxième rang des industries agro-alimentaires, juste après la viande.

Les 23,9 milliards de litres de laits collectés en 2011 sont utilisés pour fabriquer :
72% des produits laitiers grand public : laits liquides, yaourts, desserts lactés, fromages, beurre, crème.
28 % des produits intermédiaires, utilisés dans l’alimentaire, les secteurs pharmaceutiques et chimiques. Parmi eux, le lactosérum (petit-lait), la poudre de lait, la caséine (protéine du lait), le babeurre.
C’est le marché grand public qui génère le plus de valeur : environ 87% du CA de la filière. Le secteur des fromages et des produits frais est en tête.
Le lait de vache est dominant, il concerne 97% de la collecte. Viennent ensuite, par ordre d’importance, le lait de chèvre et de brebis.

La part de laits bio collectée est de l’ordre de 1,5% en 2011 !

Vous trouverez dans les rayons libre service et à la coupe de votre naturéO un grand assortiment de fromages biologiques.

Que veut dire «fromage bio » ?

Des vaches au pâturage, les fromages bio sont fabriqués à partir de lait bio issu d’élevages bio, issu de fermes où les animaux sont élevés selon les règles strictes de l’agriculture biologique. Les vaches sont nourries avec une alimentation essentiellement composée de pâturages et de fourrages provenant presque toujours de l’exploitation elle-même. Pesticides, engrais chimiques de synthèse et Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) sont interdits. Leur santé passe avant tout par la prévention. Les éleveurs bio élèvent d’ailleurs en priorité des races rustiques, dotées d’une bonne capacité d’adaptation et d’une résistance avérée aux maladies. Si, malgré ces précautions, un animal tombe malade, il est soigné en priorité avec des médecines douces (aromathérapie, homéopathie…).
Les bêtes disposent d’aires de plein air gérées selon un programme de rotation approprié.
Au niveau de la fabrication elle-même, de nombreux additifs alimentaires (conservateurs, arômes de synthèse, colorants, émulsifiants…) sont exclus. La fabrication des fromages bio s’inscrit dans une démarche de développement durable.
La filière biologique attache enfin une grande importance à la protection de l’environnement. L’interdiction des produits chimiques de synthèse (pesticides, engrais…) permet de préserver la qualité de l’eau et de l’air. Pour fertiliser les sols qui servent à alimenter les vaches, les éleveurs utilisent en priorité des engrais naturels et du compost issu de la ferme. Ils privilégient également les rotations longues. La diversité végétale et animale est respectée et développée.

En une phrase, naturéO vous propose, un rayon "fromagerie" où les saveurs originelles du fromage sont préservées, symbolisant tout particulièrement les richesses et l'authenticité des régions de France et d'ailleurs.